Indice de rupture des émulsions


La détermination de l’Indice de Rupture des Emulsions Cationiques de bitume (IREC) est un essai fondamental pour la classification des émulsions en Rapide, Semi-Rapide et Lente, conformément à la norme de spécifications des émulsions cationique NF EN 13808. Outre ce classement, il permet au formulateur de caractériser la stabilité chimique des émulsions par l’étude de son comportement au contact de fines siliceuses de référence, les fillers Forshammer et Q92. Son étude permet, lors des étapes de formulation, d’ajuster le comportement de l’émulsion aux granulats ou encore  les conditions de stockage et d’utilisation.

Lors de l’essai, des fines de référence sechées (Caolin Q92) sont ajoutées à vitesse constante (0,25 à 0,45 g/sec) à une quantité connue d’émulsion cationique de bitume, sous agitation manuelle ou mécanique. Lorsque l’émulsion est complètement rompue, ce qui s’observe par la prise en masse du mélange, la quantité de fines ajoutée est déterminée par pesée à 0,1 g près. La masse ainsi obtenue, multipliée par 100 et divisée par la masse d’émulsion donne l’indice de rupture de l’émulsion cationique. Plus cette masse est importante, plus l’émulsion est stable et donc lente. A l’inverse, des masses de filler faibles caractérisent la réactivité de l’émulsion et donc sa rupture rapide.


EN 13075-1 | Mode opératoire manuel | Mode opératoire semi-automatique

Catégorie :